Skip to content

Prochain après-midi recherche de la Chaire M.A.I. le mardi 5 février 2019, de 14h à 17h

Au programme de cette session (qui se tiendra en salle D2) :

  • Norélia Voiseux, Doctorante à l’IAE de Paris, nous présentera l’avancement de sa thèse : « L’émergence de pratiques responsables dans l’organisation :  quand de nouvelles formes de RSE se révèlent au niveau micro ».

    La recherche en matière de RSE focalise généralement sur les intentions ou les attitudes de l’organisation au niveau macro, notamment à travers l’étude des rapports annuels ou du contenu des diverses communications émises à l’attention des parties prenantes. Nous avons pris le parti d’étudier la RSE telle qu’elle se matérialise dans les pratiques individuelles des acteurs au niveau micro de l’organisation.

    L’entreprise objet de l’étude est le groupe SNCF, qui est engagé dans une démarche de RSE déployée à différentes échelles spatiales et décisionnelles, dans des contextes structurels et locaux très hétérogènes.  Cette recherche s’est intéressée aux micro-pratiques de RSE dans différentes strates opérationnelles du groupe afin d’étudier les similitudes et les divergences d’application de la politique telle qu’elle est impulsée et communiquée depuis la tête de l’organisation (RSE prescrite ou ouverte). Elle a permis de révéler des pratiques de RSE émergeantes portées par des dynamiques et des stratégies d’acteurs au niveau local, sans être nécessairement toujours visibles du pilotage global (RSE invisible ou couverte).

  • Nathalie Lallemand-Stempak, Maître de Conférences à l’IAE de Paris, et Rémi Bourguignon, Maître de Conférences HDR à l’IAE de Paris, nous présenteront leurs travaux : « Changing the rules of governance without breaking them: the case of youth and popular education associations (MJC) in France » 

    Présentation de l’état d’avancement d’une recherche entamée il y a maintenant presque trois ans au sein de la Fédération des MJC d’Ile de France. La fédération était alors confrontée à une crise à la fois économique et politique, avec une remise en cause de son rôle et de ses instances de gouvernance qui l’a conduite à lancer une grande consultation visant à redéfinir le projet de la fédération. Nous avons étudié ce projet et ses suites, et nous nous appuyons aujourd’hui dessus pour essayer de comprendre le rôle d’un tel dispositif dans l’évolution des règles de gouvernance d’une organisation telle que la Fédération des MJC d’Ile de France, qui, en tant qu’organisation de la société civile en général, et organisation du champ de l’éducation populaire en particulier, fonde très largement sa raison d’être et sa légitimité sur son mode de fonctionnement – et, partant, ses règles de gouvernance. 

  • Rahman Ullah, Doctorant à l’IAE de Paris, nous présentera l’état d’avancement de sa thèse : « Downsizing, Conflict Management, & Emotional Intelligence« .

 

Scroll To Top